Domaine du patrimoine


Quel est l’enjeu ?

Le contenu inestimable et irremplaçable des monuments historiques sont facilement endommagés par la fumée, les flammes mais aussi par les systèmes qui sont censés les protéger de ces risques, par exemple l’eau des Sprinklers. De nombreux musées et monuments historiques ont de hauts plafond réduisant ainsi l’efficacité des monuments classiques. En effet, le temps que la fumée arrive au détecteur il est souvent malheureusement déjà trop tard.

Il est donc impératif de sécuriser 24 heures sur 24 ces biens, et de permettre également une protection contre le vol ainsi qu’une détection précoce des incendies.


Environnement difficile

Les monuments historiques ont généralement de grands volumes et recèlent des inéstimables d’esthétisme. Les détecteurs de fumée conventionnels (spot, aspiration, BEAM..) sont difficiles à installer et entretenir. De plus, il faut multiplier leur nombre pour avoir un système efficace.

En les installant au plafond, les détecteurs conventionnels laissent la fumée se propager avant sa détection. La caméra SigniFire voit littéralement les évenements (flammes, fumées, intrusions) pour une alerte précoce à distance.


Pourquoi la détection vidéo de flamme et de fumée ?

La détection vidéo de flamme et de fumée à plusieurs avantages par rapport à la détection traditionnelle :

  • Une détection précoce : Les caméras voient le feu à la source et parviennent donc à le détecter plus tôt que les détecteurs classiques. Ceux-ci nécessitent que la fumée atteigne leur capteurs.

  • Information immédiate de la situation : C’est une caméra réseau, les images peuvent être visualisées en temps réel dans un centre de télésurveillance. La levée de doute est immédiate et fiable.

  • Moins de matériel à installer : Chaque caméra SigniFire couvre un grand volume ce qui se traduit par une économie de capteur. La finalité est une réduction des coûts d’installation et de maintenance.


Comment fonctionne SigniFire ?

Le logiciel d’analyse vidéo utilise une intelligence artifcielle :

  • Analyse des images de 640x480 pixels à un taux de 15 images/seconde.

  • 4.5 millions de points de données analysées par le processeur Texas Instruments DSP de la caméra.

  • Le logiciel utilise des schémas temporels et des filtres DSP et compare les résultats à un réseau neuronal se basant sur 15 000 simulations d’incendies.

  • Les alarmes sont acheminées via des contacts secs et/ou par Ethernet.


Quels systèmes de protection incendie ont été traditionnellement employés dans le domaine de l’énergie ?

  • Sprinklers : Les Sprinklers sont déclenchés par une hausse de la température. Ils sont conçus pour sauver les fondations du bâtiment et non son contenu.

  • Détecteur de charleur linéaire : Les détecteurs de chaleur linéaire peuvent être utilisés en amont des Sprinklers. Ceux-ci se déclenchent à une hausse de tempatature et non à un stade précoce.

  • Détecteur BEAM : Les faisceaux sont placés au niveau du plafond et peuvent provoquer des faux positifs. Ceux-ci sont provoqués par uen obstruction du faisceau (objets, poussière épaisse..).

  • Détecteur “Spot” : Ils sont généralements placés en hauteur pour capter l’ionisation ce qui retarde la détection de fumée.

  • Système d’aspiration (ASD) : Les systèmes ASD ont un gros désavantage en milieu poussièreux. Les capteurs sont obstrués ce qui fausse la détection et multiplie les opérations de maintenance.


Applications

La technologie SigniFire est adaptée aux milieux suivants :

  • Musées

  • Biblothèques

  • Bâtiments gouvernementaux

  • Biens du patrimoine

  • Eglises et cathédrales